Conseils pour voyager enceinte

Voyager enceinte : c’est possible !

Baroudeurs que nous sommes, nous n’avons pas forcément planifié l’arrivée d’un petit voyageur en 2018, et bien entendu, nous avions déjà programmé quelques voyages pour le reste de l’année ! Alors quand la nouvelle est tombée, nous avons décidé (si la santé nous le permettait) de continuer de voyager durant la grossesse et de ne pas changer (ou presque) nos habitudes de voyage. Nous sommes donc partis à New York pendant le premier trimestre de grossesse, puis en Grèce et Ecosse à la fin du deuxième trimestre. Des voyages très différents en terme d’activités, de température, de transports et surtout, à des périodes différentes de la grossesse.

Forts de cette expérience, on en profite pour partager avec vous nos conseils pour voyager enceinte sereinement (nourriture, modes de transport, destinations, etc), en fonction du trimestre dans lequel vous vous trouvez.

IMPORTANT : avant toute chose, il est important de préciser – même si cela parait évident – qu’il faut demander l’avis de votre médecin avant de voyager enceinte ! C’est là que tout commence et lui seul pourra estimer votre capacité à vadrouiller. Nous, on est là pour partager notre expérience :).

Voyager enceinte : les différents trimestres

1er trimestre de grossesse : le plus compliqué !

Pour ma part (Anaïs), voyager durant mon premier trimestre de grossesse, avant même le fameux cap des 3 mois soit 12 semaines SA, a généré beaucoup de questionnements. Notre séjour à New York était déjà planifié, et j’étais très fatiguée, pas mal de nausées, et j’avais quelques craintes liées au potentiel arrêt brutal de la grossesse à l’autre bout du monde… Alors je me suis écoutée, on a pris conseil auprès du médecin qui n’avait aucune objection à ce voyage, et on a décidé de partir confiants.

Au final, le voyage s’est très bien passé ! On a marché jusqu’à 15 km par jour et même si le rythme était soutenu, j’ai bien tenu le coup et je n’étais pas si fatiguée que ça. Cependant, il faut savoir s’écouter : s’assoir quand on a besoin de faire une pause, faire une petite sieste si la fatigue prend le dessus, bien s’hydrater, bref, aller à son rythme quoi !

Le 1er trimestre reste pour moi le plus difficile pour planifier un voyage. Il est parfois impossible de voyager à cette période en fonction de son état… Mais chaque grossesse est différente, alors comme je l’ai déjà dit, c’est à vous de voir, écoutez-vous !

2ème trimestre de grossesse : voyager oui, mais à son rythme !

Voyager pendant le 2ème trimestre était easy de mon côté ! Même si quelques maux de grossesse persistent et qu’il est quand même plus difficile de trainer son corps dans de longues marches, la forme était revenue et j’étais beaucoup plus sereine pour voyager qu’au premier trimestre. Cependant, nous avons privilégié des pays européens au cas où il se passe quelque chose sur place, car plus près de chez nous et équipés d’infrastructures médicales modernes et de confiance. On aurait bien voulu partir en Jordanie mais s’il arrive quelque chose en plein milieu du désert, c’est vraiment moyen, donc une source de stress qu’on a préféré s’éviter. Du coup, nous voici partis en Ecosse et Grèce pendant 3 semaines. Certes, le rythme n’était pas le même que si on y était allés sans baby en cours, et certaines activités sont interdites enceintes, mais voyager à ce stade de la grossesse permet de profiter du séjour quasiment comme si de rien n’était 😉 !

3ème trimestre de grossesse : à vous de voir !

Pour le troisième trimestre, il y a plusieurs points à prendre en compte selon moi. L’avion, car certaines compagnies aériennes n’acceptent pas les femmes enceintes. La mobilité, car le bidou devient vraiment imposant et difficile à trimbaler partout (ça pèse !). Et enfin, les différents rendez-vous médicaux qui s’imposent à cette période et avec lesquels il faut jongler. Alors pour notre part, nous avons continué les déplacements autour de chez nous  jusqu’au Jour J (plus ou moins 1 heure de route, avec le petit sac de maternité toujours dans le coffre sur la fin), mais nous ne sommes pas partis bien loin !

Voyager enceinte : les préoccupations sur place

Les moyens de transport

L’avion. Bien souvent, c’est l’avion qui nous fait nous poser le plus de questions lors d’un voyage durant la grossesse. Nous l’avons pris plus d’une dizaine de fois durant la grossesse ! L’avion n’est pas déconseillé pour les femmes enceintes, j’ai simplement fait attention à bien m’hydrater durant tout le voyage, à mettre des bas de contention, et à utiliser la technique du relevage des fesses* lors de l’atterrissage :). Attention à ne pas oublier de demander un certificat à votre médecin vous autorisant à voyager avant le départ, surtout aux alentours des 6 mois. On ne me l’a jamais demandé, mais beaucoup de compagnies l’exigent et puis j’ai préféré dissimuler un peu mon bidou à l’embarquement afin de ne pas subir de contrôle supplémentaire 🙂 !

*Mais qu’est ce que la technique du relevage des fesses ? C’est une technique purement psychologique qui n’a aucun fondement médical mais qui m’a rassurée aussi bien en avion qu’en voiture lors de grosses secousses ou de bosses. Il faut simplement relever les fesses avant l’atterrissage, en s’appuyant sur ses bras ou ses jambes afin « d’amortir le choc ». Même si ça ne sert à rien physiquement, le principal c’est d’y croire :).

La voiture. Nous qui avons l’habitude de barouder en bus, en train, voire en scooter, nous avons plutôt privilégié la location de voiture pour nos voyages en Ecosse et Grèce. La voiture garantit non seulement d’être indépendants et de maîtriser complètement son timing, mais cela apporte surtout un confort important pendant la grossesse (place assise assurée, climatisation, etc) et a priori, plus de sécurité (du quad à Mykonos à 6 mois de grossesse, mouais…). On vous conseille donc de privilégier des voyages où la location de la voiture est possible.

Le bateau. Nous l’avons pris essentiellement en Grèce (gros ferry et petits bateaux), et ce mode de transport ne représente pas un problème en soi si la mer est calme. Si la mer est très agitée et que le bateau est petit (type speedboat), les chocs peuvent être difficiles à encaisser autant physiquement que psychologiquement… Aussi, au premier trimestre, le mal de mer peut s’avérer plus compliqué à gérer avec les nausées de grossesse 🙂 !

La nourriture

Côté nourriture, la vigilance est la même qu’en France, en fonction de votre immunité à la toxoplasmose notamment. En Grèce, je me suis assurée que les fromages étaient pasteurisés en demandant directement aux restaurateurs ou en vérifiant sur le web. J’ai plutôt fait attention aux salades dans les restaurants car on ne sait jamais trop comment les aliments sont lavés. J’ai plutôt privilégié les plats chauds donc, mais comme on a loué des appartements, on en profitait pour faire nos propres salades quand on le pouvait.

La chaleur et l’effort physique

Bien entendu, en Grèce comme dans tout pays chaud en haute saison, la crème solaire, le chapeau voire le parasol sont de rigueur pour éviter le fameux « masque de grossesse » et pour tenir sous un soleil de plomb. Hôtels avec piscine pour soulager les jambes et les muscles en fin de journée, et climatisation dans la chambre sont aussi des must have pour apprécier le voyage 🙂 !

Coté effort physique, ici aussi le plus important est d’aller à son rythme. Et si vous voyagez en groupe (ça a été notre cas en Ecosse), ne pas hésiter à faire des sous-groupes en fonction des « niveaux » pour ne pas se sentir pressée, trop forcer et regretter.

Aussi bien en Ecosse qu’en Grèce, nous avons donc privilégié des petites randonnées sans trop de dénivelé car à 6 mois de grossesse, l’endurance n’est plus vraiment la même !

Et la partie administrative?

Comme déjà précisé plus haut, un certificat de votre médecin vous autorisant à voyager si vous prenez l’avion pourra vous être demandé par la compagnie aérienne vers les 6 mois de grossesse. Vous pouvez aussi emporter votre dossier médical si cela vous rassure.

Nous avons quand même checké avec notre assurance de carte bancaire que la grossesse n’était pas un cas d’exclusion de garantie en cas d’annulation, histoire de ne pas se retrouver avec des frais si on devait annuler le voyage (ce qui n’était pas le cas).

Si vous voyagez dans un pays Européen, pensez à commander votre carte Européenne d’Assurance Maladie afin de ne faire aucune avance de frais sur place dans le cas d’éventuelles consultations/interventions médicales liées à la grossesse ou non.

Voyager enceinte : une belle expérience !

Nous avons été plus qu’enchantés par nos voyages et ces moments vécus à 2 et demi, et d’avoir pu immortaliser le bidou à bien différents endroits du globe. Pour nous, il a été important de bien choisir les destinations en amont afin de ne pas être frustrés par des activités incompatibles avec la grossesse et de vérifier aussi que les conditions sanitaires soient optimales (attention notamment au Zika, au Paludisme, etc)…

Dîtes-vous bien qu’il il y aura toujours deux clans dans votre entourage : les « profites-en c’est le moment« , ou le plus répandu « mais tu es sure c’est pas dangereux ? À ta place je ne prendrais pas le risque !« . En fait, il ne faut se forcer à rien, aller à son rythme, écouter son médecin, s’écouter soi, se faire confiance, et se mettre ses propres limites en fonction de son état. Et en fonction de tout ça, si vous décidez de partir, les souvenirs n’en seront que magiques ! Et si vous préférez de pas vous lancer, no stress, vous partirez plus tard à 3 !

On aime déjà se dire que ce baby est déjà un baroudeur dans l’âme lui aussi ! Plus qu’à programmer la découverte d’autres pays avec lui mais cette fois-ci, dans le porté-bébé, porté par un Daddy flemmard 🙂 !

4 réflexions sur “Voyager enceinte : c’est possible !

Répondre à Anonyme Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s