Majorque en une semaine : 10 incontournables et conseils pratiques

Après plus d’un an de Covid-19 et de disette de voyages un minimum dépaysants, nous avons décidé de profiter de la réouverture des commerces et restaurants en Espagne pour visiter Majorque en famille pendant une semaine (avec notre petit Léo donc, 2 ans et demi, pour les parents qui se posent la question d’y aller avec un ou plusieurs enfants).

On y allait sans attente particulière car on aurait espéré pouvoir choisir une destination plus exotique, plus loin, et finalement nous avons été agréablement surpris par la beauté de l’île, ses plages de rêve et ses petits villages de charme. Une belle destination pas très loin, abordable pour tous, que l’on vous recommande sans hésiter pour passer un bon séjour en famille, en amoureux ou entre amis.

Nous vous proposons dans cet article de découvrir les incontournables (avec photos) à Majorque ainsi que nos conseils et budget pour préparer au mieux votre voyage.

Quand partir à Majorque ?

Nous sommes partis au mois de mai dans un contexte particulier : basse saison + réouverture récente des commerces suite à la crise sanitaire du Covid-19. Par conséquent, il n’y avait pas énormément de monde, mais on a quand même croisé quelques touristes anglais, allemands et espagnols. Aucun doute sur le fait qu’en haute saison (juillet/août), les plages doivent être prises d’assaut et les petits villages soient bondés. Si vous partez à cette période, soyez stratégiques pour fuir la foule et profiter des beaux endroits très tôt, ou très tard.

En mai, l’eau est encore froide mais il commence à faire chaud, parfois comme en été même. Les plus téméraires se baigneront sans soucis dans la mer à 18-20°C, les autres tremperont les pieds seulement ou partiront plutôt en juin ou début septembre. Comme nous, vous pouvez aussi choisir un hôtel avec piscine intérieure chauffée pour compenser, on en reparle ci-dessous.

Comment aller à Majorque ?

Bien entendu il y a l’avion, mais nous sommes partis en bateau avec notre voiture et on a trouvé ça vraiment très pratique ! Nous avons donc pris une cabine pour trois aller/retour, voiture comprise, avec Corsica Ferries au départ de Toulon (on y habite, pas plus pratique). Les deux trajets se font de nuit, 18h-9h. Pour le retour on a rajouté un supplément pour un hublot + lit double pour que ce soit plus agréable. Cela nous a coûté 20€ et la cabine était beaucoup plus spacieuse, avec TV même, à réfléchir donc.

Coût total du trajet : 371€ (billets réservés une semaine à l’avance seulement)

L’avion peut revenir moins cher avec les compagnies low cost mais si vous ajoutez le prix de la location de voiture + des deux nuits d’hôtel que vous devriez vous payez en plus, l’option bateau est franchement pas mal sans parler de la praticité d’avoir sa voiture chargée comme bon vous semble !

Note pour tout le monde : n’oubliez pas les cachets pour le mal de mer ! Au retour, la portion Majorque – Minorque était hyper mouvementée et Léo et moi (Romain) on a passé une heure à vomir… Yum ! L’accueil a de quoi vous dépanner mais sous réserve de stock disponible et rien pour les enfants de moins de 10 ans.

Note pour les parents : si vos enfants sont grands, ils peuvent dormir dans les lits de la cabine sans aucun soucis. Pour les plus petits qui sont encore dans les lits bébé, deux options : vous mettez un matelas au sol ou vous prenez votre lit parapluie dans la cabine.

Les formalités Covid-19 pour aller à Majorque

Les choses évoluent rapidement en ce moment donc ce que l’on va écrire au sujet des formalités ne sera peut-être plus valable bientôt… Votre compagnie aérienne ou maritime est censée vous communiquer les formalités à respecter pour voyager. En tout cas quand nous sommes partis, il nous fallait un test PCR (et pas antigénique, attention) à l’aller et au retour, pour Anaïs et moi mais pas pour Léo. Pour le test aller, aucun problème, on a pris rdv dans un labo, le test est remboursé intégralement par la sécurité sociale même si vous déclarez qu’il s’agit d’un voyage touristique. Pour le retour, nous avons pris rendez-vous en ligne pour un test à l’aéroport de Palma sur ce site. Très pratique, rendez-vous en ligne, peu de monde sur place, test rapide et résultats + facture communiqués par email le soir même. L’endroit est très mal indiqué à l’aéroport par contre, recherchez des yeux le logo « Eurofins » au rez-de-chaussée des Départs. Le test nous a coûté 70€ chacun et a priori la sécurité sociale rembourserait 50€ sur chaque test, à confirmer quand on en aura fait la demande.

Où dormir à Majorque ?

Nous avons décidé de séjourner à Platja Palma (la baie de Palma) pour plusieurs raisons :

  • C’est à proximité des principales autoroutes donc tout est à 1h de route max. Pratique avec un enfant (ou sans).
  • Il y a la plage juste en face, même si elle n’a aucun charme, ça nous a permis d’occuper Léo facilement en fin de journée.
  • On cherchait un appart’hotel (ou AirBnB) avec piscine intérieure chauffée car on sait qu’on est frileux et qu’on ne peut pas se baigner dans la mer au mois de Mai, puis ça permet de s’accorder un temps calme chaque jour. Difficile de trouver ça en pleine sortie de covid et sans se ruiner.

Au final, même si l’endroit n’a aucun charme, c’était la bonne option pour nous. Si vous partez en couple, vous trouverez plus de charme sur les côtes Nord ou Sud, ou bien dans les terres !

On a donc passé notre séjour dans un appart’hotel (plus pratique avec enfant qu’une simple simple chambre) du Houm Plaza Son Rigo. Personnel très sympa, plusieurs piscines extérieures mais surtout une piscine intérieure chauffée, une laverie pour faire tourner une machine et tout ce qu’il faut dans l’appartement. Très bien dans l’ensemble donc ! Prix de la nuit un peu élevé (100€ par nuit) mais ça reste raisonnable pour Majorque et les prestations proposées même si on est loin du luxe.

Combien de temps pour visiter Majorque ?

Nous avons eu 7 jours pleins sur place pour visiter l’île (quasiment 8 même) et on a trouvé ça idéal.

Si vous partez avec des enfants en bas âge, ça vous permet d’avoir des temps de pause/sieste dans la journée s’ils en ont besoin. Et si vous partez sans enfant ou avec des grands, ça vous permet de profiter des plages et de vous la couler douce, car on ne part pas à Majorque pour crapahuter du matin au soir non stop… il y a de meilleures destinations pour ça !

Si on devait vous conseiller une durée min/max, on vous dirait de prévoir au minimum 5 jours et au maximum 10 jours pleins sur place.

Comment se déplacer à Majorque ?

En voiture (ou deux roues) ! C’est vraiment le plus simple et le plus pratique. On n’a pas vu énormément de bus publics qui allaient fréquemment aux endroits que nous listerons plus bas, ça a l’air quand même plus galère !

Il y a énormément de cyclistes par contre, pas ceux qui font du V-lib mais des vrais cyclistes avec leurs maillots et chaussures de pros hein 😉. Donc si vous êtes prêt·es à pédaler pendant des heures, au soleil, et même dans des cols escarpés, cette destination semble faite pour vous !

Majorque avec enfant(s), jouable ?

Carrément ! Pas plus easy comme destination avec un enfant (2 ans et demi pour Léo on rappelle), même tout petit !

La plupart des must-do sont accessibles facilement, les distances entre deux points d’intérêt sont courtes, les restaurants sont quasiment tous équipés de chaises hautes, parfois même d’espace jeu. Le seul bémol pourront dire certains, c’est le manque d’ombre sur certaines plages, il faut s’équiper un peu.

Si vous avez un porte bébé de randonnée (ou un porte-bébé tout court pour les tout petits) prenez-le ! On l’a utilisé quasiment tous les jours avec Léo. Ca nous fracassait le dos mais c’est mieux que de le porter une heure quand il est fatigué. On n’a pas pris sa poussette et elle ne nous a pas manqué, mais ça c’est à vous de voir.

Quel budget pour une semaine à Majorque ?

Allez, dernière section avant de passer aux incontournables, mais pas des moindres… Parlons argent !

Voici le détail de notre budget pour une semaine à Majorque à deux adultes et un enfant (2.5 ans) :

Nature de la dépense Coût Note / Commentaire
Transport371€Bateau A/R pour 2 adultes et 1 enfant, voiture comprise
(réservé à la dernière minute)
Hôtel698€Budget peut être largement diminué selon prestations de l’hôtel
Essence150€SP-95
Repas400€Tous repas et petits plaisirs compris, avec quelques pique-niques le midi
et quelques dîners à l’appartement. On n’a pas tellement regardé à la
dépense donc possible de diminuer ce budget facilement.
Autres111€Visites payantes, parkings, etc.
Total1730hors tests PCR, probablement plus nécessaire dans un certain temps

Que faire à Majorque ? Nos incontournables !

Plages de rêves, petits villages, routes sinueuses et falaises abruptes, il y en a pour tous les goûts à Majorque !

Voici les principaux endroits à visiter sur l’île, que l’on note sur une note de 3 cœurs.

Cliquez sur une photo pour l’agrandir.

1. Les plages : (♥♥♥)

Majorque possède de très jolies plages aux eaux transparentes, de sable ou de galets, larges ou toutes petites, il y en a pour tous les goûts ! Impossible de toutes les faire en une semaine sans ne faire que ça, mais voici les plages qu’on a testées :

Calo des moro : sans doute la plus belle. Une petite crique isolée, aux eaux claires, entourée de roche ocre. Il faut compter environ 15min de marche depuis le parking pour y aller. C’est la plus prisée et nous avons de la chance d’y être seuls à 10h, pendant environ 1h30. Après le monde est arrivé et il n’y avait plus de place sur le sable. En haute saison, allez-y bien plus tôt ou alors plus tard pour le coucher du soleil peut-être.

Cala Llombards : plus grande que la première, l’eau y est très claire aussi. Un chemin sur la droite mène à un joli point de vue.

Cala Agulla : une très grande plage de sable blanc située au sud-est de l’île près d’Artà. On n’a eu beaucoup de vent donc les photos l’eau était trouble mais elle doit être bien plus clair par temps calme. Alerte aux méduses ce jour-là d’ailleurs, il y en avait beaucoup !

Cala Pi : une crique assez grande mais étroite aux eaux émeraudes. Elle est plutôt huppée (mais il y avait aussi des familles), encadrée d’hôtels qui ont l’air d’attirer les jeunes. N’hésitez pas à faire un tour dans les hauteurs, la vue est super belle.

Platja de Formentor : pas la plus belle des plages mais elle a l’avantage d’avoir de l’ombre. Il y a des chèvres qui trainent tout autour, c’est original !

Platja de Palma : Immense plage qui borde la baie de Palma sur des kilomètres. Elle n’a rien d’exceptionnel non plus mais au moins en haute saison vous ne risquez pas d’avoir un voisin de serviette trop près de vous, ou alors c’est qu’il y a vraiment beaucoup de monde ! Nous logions là-bas, ce qui est pratique pour faire un saut à la plage le soir avant le dîner. Pas de photo à vous montrer à part Léo qui joue dans le sable, désolés !

2. Fornalutx, notre village coup de cœur (♥♥♥)

On a décidé de passer dans ce village dont peu de monde parle après notre journée à Soller et à Sa Calobra, et nous avons été charmés par ses petites rues pittoresques, similaires à celles d’un village provençal. Il n’y a pas grand chose à faire, simplement balader dans les ruelles piétonnes pendant 30min-1h tout au plus, mais c’est vraiment mignon et vous y ferez de belles photos ! On s’est arrêté boire un coup au bar-restaurant de la place principale qui servait aussi des assiettes de charcut’/fromage qui avaient l’air pas mal du tout, pour info…

3. Sa Calobra et la plage cachée de Torrent de Pareis (♥♥♥)

Le Routard prévient très bien les touristes que nous sommes : Sa Calobra est une plage très touristique, bétonnée de tous les côtés avec des restaurants bas de gamme. Mais on ne va pas à Sa Calobra pour la plage, on y va surtout pour la route ! Une route serpentée de plusieurs kilomètres qui vous fait traverser les montagnes jusqu’à la mer, avec une vue à couper le souffle à chaque virage ou presque. C’est également un de nos coups de cœur de l’île, vraiment magnifique.

Et puis une fois que vous êtes à Sa Calobra, prenez la direction (à pieds) de Torrent de Pareis. Vous longerez les falaises et emprunterez deux petits tunnels (les enfants adoreront) qui mènent à une plage de galets. Même s’il y a du monde elle a des allures de plage secrète. On a trouvé cet endroit vraiment très sympa !

On ne savait pas à quoi s’attendre donc on regrette de ne pas avoir pris de pique-nique et d’avoir plutôt déjeuné dans un des restaurants bof-bof de Sa Calobra (sans surprise, Le Routard nous avait prévenu de la qualité également). Ne faites pas la même erreur 😉 !

4. Le Cap de Formentor (♥♥♥)

Le Cap de Formentor est situé au nord-est de l’île. C’est un passage obligé à Majorque pour sa vue à couper le souffle depuis le Mirador Es Colomer et depuis la tour « Talaia d’Albercutx » dans laquelle vous pouvez grimper si vous n’avez pas le vertige ! Plus loin en contrebas se trouve le phare du cap qui attire beaucoup de monde grâce à sa très belle vue sur la mer. Enfin sur la route du phare se trouve la Platja de Formentor (voir « les plages » ci-dessus). Ce n’est pas la plus belle des plages de l’île mais elle a l’avantage d’avoir de l’ombre, pratique pour pique-niquer au frais !

5. Palma de Majorque, sa cathédrale et son centre historique (♥♥)

Impossible d’aller à Majorque sans visiter Palma ! Attention, tout ou presque est fermé le dimanche.

La cathédrale est aussi belle de l’intérieur que de l’extérieur, on vous conseille vraiment de la visiter (entrée : 7€ p.p). Les terrasses étaient fermées pour nous (covid ou saison, on ne sait pas vraiment pourquoi) mais la vue sur la ville doit être vraiment belle de là-haut. Pensez à réserver vos tickets en ligne pour éviter de faire la queue en cas de forte affluence. Nous n’avons pas visité le palais situé juste à côté, pas emballés plus que ça par l’idée, à vous de voir !

Après la visite de la cathédrale, remontez dans le centre historique pour flâner dans les jolies rues pavées dont certaines façades sont superbes. Allez jusqu’au marché de l’Olivar où vous pourrez acheter des produits frais comme du fromage et de la charcuterie. La Soubressade est une spécialité Majorquaine, on ne le savait pas !

Si vous avez un petit creux, de nombreux glaciers sauront vous satisfaire, mais vous pouvez aussi vous arrêter chez Anita Cakes qui propose des pâtisseries de dingue… leur cronut au kinder bueno a failli nous faire tomber dans les pommes ! Pour manger, on peut vous conseiller le café « Mise en place« , pas de spécialité locale mais des jus de fruits frais et des petits plats « style brunch » faits maison.

6. Valldemossa et Deia, petits villages de charme (♥♥)

Deux villages qu’on a beaucoup aimés également. D’abord Valldemossa, petit village de caractère, avec ses deux églises et ses rues pavées. Vous remarquerez que chaque maison possède une plaque différente à l’effigie de Santa Catalina, original non ? Arrêtez-vous dans la boulangerie « Ca’n Molinas » pour déguster quelques pâtisseries locales comme la Coca de Patata (petite brioche ronde) et l’Ensaimada (une brioche roulée bien grasse et bien sucrée).

Ensuite, Deia, un village perché sur les hauteurs de l’île avec une vue mer incroyable. Vous pouvez grimper jusqu’à l’église et le cimetière pour une superbe vue sur le village d’un côté et sur la mer de l’autre. Pour déjeuner, on vous conseille le restaurant Sa Vinya. C’est un vrai restaurant donc les prix sont similaires à ceux qu’on trouve chez nous dans le Sud mais c’était vraiment excellent et fin. Le petit aioli servi avec le pain est délicieux, les calamars frits aussi… vive la bouffe !

Dans le même demi-journée vous pouvez visiter Valdemossa, puis les jardins d’Alfabia et déjeuner ensuite à Deia.

7. Les jardins d’Alfabia, pour un bol d’air frais (♥♥)

Une ancienne demeure royale au milieu d’un jardin luxuriant qui dénote vraiment de la végétation de l’île. Palmiers, plantes tropicales, bassin géant… un petit havre de paix dans lequel il fait bon vivre ! Il y a aussi un café terrasse près du bassin dans lequel vous pouvez siroter une boisson fraîche dans ce cadre idyllique.

Entrée : 7.5€ p.p (gratuit pour Léo)

8. Grottes D’Arta : sons et lumières dans la salle de l’enfer (♥♥)

Il y a plusieurs grottes sur l’île : les grottes du Drach, grottes de Campanet, les grottes d’Artà et d’autres encore ! Nous avons décidé d’aller visiter les grottes d’Artà car moins touristiques que les autres mais certainement tout aussi belles. Et puis ça nous permettait d’aller à la plage Cala Agulla ensuite, qui se situe dans le même coin de l’île. Le ticket d’entrée n’est pas donné : 15€ p.p (gratuit pour Léo) mais les grottes sont vraiment belles, avec une hauteur « sous plafond » impressionnante par endroit, bien mises en valeur par les lumières et le guide parle français. Il y a même un court spectacle sons et lumières dans la « salle de l’enfer ». Certes, visiter une grotte n’est pas un incontournable pour tout le monde mais si vous avez des enfants, ils vont adorer partir en exploration ! S’il pleut c’est une des rares activités d’intérieur également.

9. Cala Figuera et son petit port de pêche (♥♥)

Attention, on parle du petit port de pêche au sud de l’île et non pas la crique située sur le Cap de Formentor !

On y est allé assez tard dans la journée, vers 18h, mais si on avait pu, on y serait retourné plus tôt, au moment où les pêcheurs rentrent de mer pour les observer travailler. À notre heure les filets étaient déjà à terre et les pêcheurs partis mais le petit port est très mignon, et ça doit être un super endroit pour manger du poisson frais ou des crustacés.

10. Soller, son ferrocarril et son tram (♥)

Bilan mitigé sur Soller pour notre part mais on l’ajoute quand même dans l’article, à vous de faire votre choix.

Pourquoi cette déception ? Déjà car au mois de Mai le ferrocarril qui relie Palma à Soller était fermé (basse saison ou covid, pas sûr) et c’est ce qui fait de Soller une destination sympa… « l’expérience » d’un transport atypique. Toutefois le tram qui relie Soller à Puerto Soller (le port) était ouvert. On a donc décidé d’y aller surtout pour Léo qui en effet a adoré cet aller/retour dans ce vieux tram en bois. Trajet pas donné : 14€ A/R par personne (gratuit pour Léo) pour seulement 20min aller, et ni le village ni le port n’a quoi que ce soit d’exceptionnel…

Bref, on y est allé pour Léo qui aimé le tram, mais on aurait pu s’en passer.

Un bilan positif

Pour une destination qu’on a plutôt choisi par dépit suite à la réouverture de certaines frontières, Majorque a totalement su nous séduire par la diversité de ses paysages et activités touristiques. C’est une destination idéale pour une escapade courte, notamment avec des enfants. On aurait aimé y allés un peu plus tard, en juin par exemple, pour pouvoir mieux profiter des plages mais les températures sont déjà hautes en mai et on a quand même pu se baigner quelques fois en prenant notre courage à deux mains ! Et puis c’est sympa de chiller sur le sable sans mourir de chaud aussi. Bref, destination validée !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s